26 février 2008 – Les entreprises qui font du bien-être physique et psychologique de leurs employés une priorité pourront être certifiées « Entreprise en santé », grâce à un nouveau programme axé sur la promotion des saines habitudes de vie au travail.

Il s’agirait d’une « première mondiale », selon le directeur du Bureau de normalisation du Québec (BNQ), Jacques Girard. « C’est la toute première norme destinée aux entreprises qui intègrent un ensemble d’actions visant l’acquisition de saines habitudes de vie et le maintien d’un environnement de travail favorable à la santé. »1


En 2003, 39,6 % des travailleurs québécois âgés de 15 ans à 74 ans éprouvaient un stress quotidien élevé au travail2.




Concrètement, les entreprises qui voudront être certifiées « Entreprise en santé » devront intégrer à leur gestion quatre sphères d’activités reconnues pour avoir un impact significatif sur la santé des employés :


  • Les habitudes de vie (par exemple, un service conseil en nutrition ou en gestion du stress).
  • L’équilibre travail-vie personnelle (des horaires flexibles, des congés, une garderie en milieu de travail, etc.).
  • L’environnement de travail (par exemple, des distributrices d’aliments santé ou l’aménagement d’aires de relaxation).
  • Les pratiques de gestion (la formation des gestionnaires sur la reconnaissance, des interventions pour favoriser l’esprit d’équipe, etc.).









« À l’instar des entreprises certifiées ISO, qui annoncent la qualité de leurs processus, celles qui obtiendront leur certification “Entreprise en santé” pourront afficher publiquement leur engagement à maintenir et à promouvoir la santé de leurs employés », précise-t-on.



La prévention avant tout



D’après le directeur national de santé publique, le Dr Alain Poirier, environ 40 % des hospitalisations au Québec sont liées aux mauvaises habitudes de vie et au stress. Et la prévention est la meilleure solution pour diminuer le nombre de malades à traiter, croit-il. C’est d’ailleurs la voie que préconise le Groupe de promotion pour la prévention en santé (GP2S), qui est l’instigateur de la norme « Entreprise en santé »3.


« Comme les gens passent plus de la moitié de leur vie éveillée au travail, il nous semblait logique de leur offrir des programmes qui favorisent l’adoption de saines habitudes de vie et un environnement de travail sain », a indiqué le président du GP2S, Roger Bertrand.


Selon lui, les entreprises tirent avantage à miser sur la santé de leurs employés. « Chaque dollar investi dans un programme de santé rapporte de 1,50 $ à 3 $ au bout de trois ans », a fait valoir Roger Bertrand.


« Un employé actif physiquement est 12 % plus productif qu’un employé sédentaire », soutient le GP2S.


Dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre, cette norme constituera une valeur ajoutée pour les entreprises, souligne-t-il. « Elle permettra d’attirer et de retenir la main-d’oeuvre convoitée, car elle représentera l’assurance que les programmes de santé instaurés rejoignent les meilleures pratiques », a précisé le président du GP2S.


Le GP2S souhaite aussi que chaque employé qui travaille pour une « Entreprise en santé » influence son milieu familial et son réseau social, en devenant un exemple à imiter.



Martin LaSalle – PasseportSanté.net


1. Cette norme porte le nom officiel de « Prévention, promotion et pratiques organisationnelles favorables à la santé en milieu de travail » [BNQ 9700-800]. On peut obtenir la norme à l’adresse suivante : www-es.criq.qc.ca [consulté le 25 février 2008].
2. Institut national de santé publique, et al, Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les statistiques – Deuxième rapport sur l’état de santé de la population, Gouvernement du Québec, automne 2006, p. 316. Le rapport est accessible à l’adresse suivante : www.inspq.qc.ca [consulté le 25 février 2008].
3. Dédié à la promotion et à l’information en matière de santé dans les milieux de travail, le GP2S a pour mission d’inciter les entreprises à promouvoir et intégrer la santé globale des employés dans leur mode de gestion. Pour en savoir plus : www.gp2s.net [consulté le 25 février 2008].











stress.ashx



Des modifications parfois mineures à vos pensées et à vos habitudes peuvent diminuer de manière appréciable votre niveau de stress. Voici huit astuces qui vous aideront à garder le contrôle de cet ennemi quotidien. À appliquer dès maintenant !



1.Prenez un bon bol d’air ! N’hésitez pasà sortir de temps à autre pour vous libérer l’esprit et vous revivifier. Et ne laissez pas la météo tempérer votre ardeur à sortir dehors : cinq petites minutes peuvent faire toute la différence.



2.  Respirez profondément. Ce n’est pas tout de prendre un bol d’air, encore faut-il respirer à fond ! Lorsque vous sentez le stress monter en vous, prenez trois grandes inspirations et expirez lentement.  Cela vous aidera à changer la perspective pour vous recentrer.



3.  Maîtrisez votre colère. Soyez à l’écoute des moments où vous sentez la moutarde vous monter au nez. Il nous arrive souvent de nous emporter à la suite de situations beaucoup moins importantes qu’il n’y paraît. La prochaine fois qu’une telle situation se produira, demandez-vous si cela vaut vraiment la peine de vivre un moment de stress et de colère pour cette raison. Le fait de vous entraîner à maîtriser vos émotions négatives est une bonne manière de réduire le stress.



4.  Fuyez la faim, la soif et la fatigue. Une importante source de stress provient des conditions physiologiques dans lesquelles nous entretenons notre corps. La faim, la soif et la fatigue sont propres à exacerber le sentiment de stress et à entretenir l’agressivité.



5.  Complétez vos tâches une à la fois. L’impression de surcharge occasionne aussi du stress. Si vous vous concentrez sur vos tâches une à la fois, vous verrez moins comme une montagne tout ce que vous
avez à faire. Et à chaque nouvelle responsabilité que vous éliminerez, en plus du sentiment de satisfaction, vous vous sentirez soulagé.  Un pas à la fois, c’est le meilleur moyen d’escalader une montagne !



6.  Qu’en est-il de votre posture ? Une mauvaise posture conduit souvent à des tensions musculaires et à des douleurs, ce qui augmente encore le stress…



7.  Diminuez la cadence ! Le stress accélère tout en vous : votre rythme cardiaque, votre élocution, vos mouvements… Lorsque vous ressentez du stress, essayez de diminuer la cadence. Parlez moins vite, diminuez la vitesse de vos mouvements. Cela vous aidera à réagir de manière plus calme aux situations anxiogènes.



8.  Réservez-vous des moments de ressourcement. La vie est trépidante. Mais si vous ne vous arrêtez jamais, vous ne laisserez pas le temps à votre corps de relaxer. Réservez-vous un moment chaque jour pour vous ressourcer, pour relaxer. Prenez un bain, lisez un bon livre, faites de l’exercice. Ces moments agréables et leurs bienfaits vous aideront à faire face au stress du lendemain.



Par Nicolas Sarrasin